Nombreuses peuvent être les raisons ayant conduit un chien en refuge. Si pour la plupart, cette seconde chance qu’est l’arrivée dans un nouveau foyer se déroule généralement très bien, il faut tout de même garder à l’esprit que certains chiens peuvent avoir un passé plus lourd à porter que d’autres.

En effet, n’oublions pas que les chiens sont des animaux de meute. Ainsi, changer de foyer est l’une des pires choses qui puisse leur arriver ; même si la nouvelle famille est mieux adaptée et préparée que la précédente. Toutefois, des éthologues ont montré combien les chiens pouvaient être des animaux extraordinaires, car contrairement aux loups, ceux-ci ont acquis la capacité de s’intégrer à une nouvelle meute.

De nouvelles habitudes à prendre

Arriver dans une nouvelle maison, c’est un peu comme s’installer dans un nouveau pays dont on ne comprend pas la langue. S’adapter à sa nouvelle meute ou famille, implique pour le chien de nouvelles habitudes et un énorme changement dans son quotidien.

Dans une telle situation, la sécurité et la confiance du chien sont mises à l’épreuve. Ainsi, lorsqu’un chien est obligé de changer de maison, il perd automatiquement un peu confiance en l’homme, d’où la nécessité de se donner du temps pour établir un lien.

Le plus souvent, il faut au chien entre six et douze mois avant de se sentir chez lui et de commencer à révéler son véritable tempérament.

Pendant les six premiers mois, ne soyez donc pas trop exigeant envers l’animal et prenez le temps de construire une bonne relation avec lui.

Maître et chien: apprendre à se connaître

Du temps est nécessaire pour instaurer une confiance et de bonnes relations. En attendant, il faut accepter que le chien adopte des comportements non désirés. Punir l’animal ne servira à rien, par contre il aura besoin qu’on lui fixe des règles bien définies pour qu’il puisse se sentir en sécurité.

Il est extrêmement important de passer des moments agréables ensemble. Pour stimuler votre chien, proposez-lui des activités qui lui plaisent. Le pistage est par exemple un très bon exercice pour montrer au chien la confiance que vous avez en ses capacités.

Par ailleurs, laissez le chien passer du temps avec la famille, et ne le forcez pas non plus s’il préfère rester tranquille dans son coin. Il peut vous le faire savoir à travers un grognement et il ne faudra alors pas le punir.

Le grognement est un avertissement que le chien utilise au lieu de mordre sans prévenir.

Tous chiens se comportent différemment

Lorsqu’un chien arrive dans un nouveau foyer, les changements auxquels il doit s’adapter peuvent induire une insécurité pouvant s’exprimer de différentes façons. L’anxiété de séparation est par exemple assez courante. Elle est liée au fait que le chien qui a déjà été rejeté d’une meute redoute d’être à nouveau abandonné.

Abordez l’éducation de votre animal de la même façon que s’il s’agissait d’un chiot. Laissez-le seul sur de courtes périodes, même s’il avait auparavant l’habitude de rester seul. Donnez-lui quelque chose de dur à mâcher et laissez-lui un espace limité. Par ailleurs, ne vous apitoyez pas et dites-lui plutôt au revoir sur un ton joyeux lorsque vous partez.

Il n’est malheureusement pas rare que les chiens adoptés deviennent possessifs. Ils peuvent surveiller des objets, mais aussi des membres de la famille/meute auxquels il accorde une grande importance.

Face à ce problème, le troc peut être une solution, car le chien associera à un sentiment positif le fait d’accepter de lâcher un objet.