Normalement, un chat défèque jusqu’à trois fois par jour. S’il fait ses besoins plus fréquemment ou si ses selles sont très molles (voire liquides) ou au contraire très dures et en petites boules, c’est le signe que quelque chose ne va pas.

Vomissements du chat causés par des corps étrangers dans l’intestin grêle

Chez le chat, la présence de corps étrangers dans l’intestin grêle peut entraîner des vomissements intenses.

Les vomissements sont des rejets forcés (actifs) du contenu de l’estomac et de l’intestin grêle. Les vomissements doivent être distingués des régurgitations (passives) qui caractérisent le rejet du contenu œsophagien ou stomacal sans effort vomitif.

Lorsqu’un corps étranger provoque une gêne dans l’estomac et que le chat n’arrive pas à s’en débarrasser à force de vomissements, les symptômes présentés peuvent ressembler à des vomissements chroniques. En se toilettant et en se léchant, le chat avale régulièrement des poils : l’accumulation des poils dans son estomac peut former des boules de poils parfois difficiles à éliminer. Ces boules de poils (trichobézoards) peuvent alors devenir obstructives et entraîner des vomissements. Votre vétérinaire pourra réaliser des examens complémentaires pour confirmer le diagnostic, et prescrire une médication ou un traitement chirurgical adapté (gastrotomie, entérotomie…).

Si vous soupçonnez que votre chat a avalé quelque chose qu’il n’aurait pas dû, nous vous recommandons d’effectuer des examens complémentaires vous vérifier toute absence d’obstruction digestive par un corps étranger ou de lésion de la paroi digestive. Une gastroscopie (examen permettant de visualiser la paroi interne de l’œsophage, de l’estomac ou du duodénum) ou une laparotomie (exploration de la cavité abdominale) sont parfois indiquées. L’ingestion d’un corps étranger digestif devra toujours être prise au sérieux, car les conséquences peuvent être graves pour le chat.

Constipation du chat, autre cause de vomissements

Un chat peut aussi souffrir de vomissements s’il est constipé. C’est souvent le cas des chats d’intérieur qui ne bougent pas assez. Mais une constipation peut aussi être provoquée par des maladies ou modifications osseuses de la colonne vertébrale. Dans ces cas, faire ses besoins peut alors devenir très douloureux pour le chat.

Plusieurs types de diarrhées chez le chat

Une diarrhée peut être aiguë ou chronique (lorsqu’elle dure depuis plus de 3 semaines). Il est nécessaire de bien faire la différence entre une diarrhée provenant d’un trouble de l’intestin grêle et une diarrhée du côlon.

Diarrhée du grêle

Si votre chat souffre d’une diarrhée de l’intestin grêle, il déféquera typiquement de grandes quantités de selles liquides. La présence de grandes quantités de sang noir (méléna) dans cette matière fécale est un signe préoccupant. Il est alors recommandé de contacter un vétérinaire immédiatement.

L’intestin grêle est la partie de l’appareil digestif qui absorbe les éléments nutritifs, les liquides et les vitamines. Il représente également 65 % du système immunitaire du chat. Tout ce qui le traverse peut donc déclencher une réaction immunitaire, c’est pourquoi une diarrhée de l’intestin grêle n’est pas nécessairement grave pour le chat. Prenez cependant contact avec votre vétérinaire en cas de doute.

Diarrhée du côlon

A l’inverse, si votre chat souffre d’une diarrhée du côlon, il déféquera plus fréquemment et le volume de ses selles diminuera progressivement au fur et à mesure que la diarrhée deviendra de plus en plus liquide.

Lors d’une diarrhée du côlon, les selles peuvent également être accompagnées de mucus. Une irritation ou une petite blessure du gros intestin peut causer des saignements légers que l’on retrouvera sous forme de traces de sang dans les selles, sans grand danger pour le chat.

Dans certains cas, une alimentation plus riche en fibres permettra d’atténuer la diarrhée du côlon de votre chat, alors que dans d’autres, une alimentation plus légère et plus digeste donnera de meilleurs résultats. Le mieux est tout simplement de tester ce qui semble le mieux fonctionner pour votre chat.

Comment aider votre chat à la maison?

Modifiez la ration et le régime alimentaires de votre chat

Si l’état général de votre chat ne semble pas affecté par ses troubles digestifs aigus, il est probablement inutile de contacter votre vétérinaire en urgence au motif de diarrhées ou vomissements.

Si votre chat souffre uniquement de diarrhées, vous pouvez par exemple essayer de lui donner de petites portions régulières (quelques cuillères à café toutes les deux heures) de poisson blanc (cuit), de poulet ou de riz surcuit. Si au contraire votre chat souffre de vomissements, évitez de le nourrir pendant au moins 12 heures (mais laissez-le boire) avant de recommencer à lui donner de petites portions d’aliments régulièrement. Cette pratique n’est cependant pas recommandée pour les chatons qui se déshydratent beaucoup plus vite que les chats adultes.

Des aliments supplémentés permettant de stabiliser la flore intestinale ou d’arrêter la diarrhée existent et peuvent également être indiqués dans ces situations.

En cas de doute, prenez contact avec votre vétérinaire.

Compensez la perte de fluides chez le chat déshydraté

Un chat qui vomit ou souffre de diarrhées perd de grandes quantités de fluides, ce qui est particulièrement difficile pour les chatons et les chats âgés qui sont plus sujets à la déshydratation. Le besoin en fluides d’un chat est normalement d’environ 50 ml par kg de poids, mais en cas de déshydratation causée par des vomissements ou une diarrhée, votre chat doit compenser les pertes en plus de combler son besoin normal — l’apport en fluides doit donc être doublé.

Pour savoir si votre chat est déshydraté ou pas, vous pouvez examiner sa gencive : ces muqueuses sont supposées être lisses ; elles ne doivent pas être poisseuses. Pour vérifier l’état d’hydratation de votre chat, vous pouvez soulever doucement la peau sur sa tête ou sa nuque : la peau doit revenir rapidement à son état normal. Si votre chat est déshydraté, le pli de peau que vous venez de former persistera au moins plusieurs secondes.

Voici une recette de soluté de réhydratation simple et rapide à réaliser chez vous :

  • 1 litre d’eau
  • 1 cuillère à soupe de glucose (sucre de raisin)
  • 1 cuillère à café de sel

Autres causes de troubles gastriques et intestinaux

Si l’état de votre chat ne s’améliore pas malgré les changements apportés à son alimentation, ou si les problèmes sont récurrents, contactez votre vétérinaire. Les problèmes gastro-intestinaux de votre chat peuvent avoir des causes sous-jacentes.

Exemples de causes possibles :

  • Intolérance alimentaire
  • Maladie génétique
  • Parasite (trichomonas)
  • Ulcères
  • Tumeur
  • Infection virale (par exemple corona-, rota- et parvovirus)
  • Infection bactérienne (par exemple salmonellose)
  • Vers intestinaux
  • Pancréatite
  • Maladie rénale
  • Maladie hépatique

Quand faut-il consulter un vétérinaire?

  • Si votre chat démontre un mauvais état général (fièvre, léthargie, déshydratation…)
  • Si vous soupçonnez que votre chat a avalé un corps étranger
  • Si votre chat vomit de l’eau, alors qu’on ne lui en donne qu’en petites quantités
  • Si votre chat est très jeune ou très âgé et est rapidement déshydraté
  • Si les diarrhées et/ou vomissements de votre chat comprennent une grande quantité de sang (une petite quantité diluée de sang dans les vomissements ou dans les selles n’est pas nécessairement le signe d’un grave trouble digestif)
  • Si vos modifications alimentaires n’apportent aucune amélioration, ou si les problèmes gastro-intestinaux sont récurrents